UNICA logo

L'ASSEMBLEE GENERALE (AG), Zeist, Pays Bas
30 Aout 2019 14:00

Page 2

Membres du comité présents

Dave Watterson (Président)
Andrzej Przeździeck(Vice-Président)
Bernhard Lindner (Vice-Presidént)
Jacqueline Pante (Secrétaire générale)
Thomas Kräuchi (Trésorier)

Conseillers / Conseillères:

Tatyana Alahverdzhieva
Wolfgang Allin
Mitze Chapovski
Zuzana Školudová
Franka Stas
Eugy Van Gool
Mike Whyman

Également présent

Kees Tervoort (Président du Congrès)
Serge Michel (IFTC Liaison)
Stefan Eich (Traductions)
Romy Van Krieken (Traductions)
Sarah Materna (Traductions)

Membres présents

Allemagne
Autriche
Belgique
Bulgarie
Corée du Sud
Espagne
Estonie
Finlande
France
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Macédoine du Nord
Norvège
Pays-Bas
Pologne
République tchèque
Romanie
Royaume-Uni
Russie
Slovaquie
Suède
Suisse
Ukraine

14 - Rapport du cinémathécaire

Thomas Kräuchi a déclaré qu'un bref rapport avait été envoyé avec les documents de l'AG. Cette année, nous avons numérisé 150 films de l'UNICA Zeist, ce qui porte les archives de l'UNICA à un total de 2407 films. Les archives contiennent maintenant :
  • 273 films 16 mm
  • 3 en 9,5 mm
  • 21 8mm
  • 107 films S8
  • 647 cassettes, telles que VHS, S-VHS, DV, Betacam ou U-MATIC
  • 157 DVD et
  • 1272 vidéos sur le disque dur.

Depuis le 20 août 2019, nous avons introduit un nouveau système pour remplacer les sélections de DVD de 80 minutes de chaque UNICA. À partir de 2018, les films sont disponibles sur le serveur web dans leur format original.

Avec une adresse électronique correcte et un mot de passe, une personne désignée de chaque organisme nationale peut se connecter et télécharger les films à utiliser au sein de l'organisme nationale. Le DVD annuel n'est plus disponible.

Si une organisme nationale ne peut ou ne veut pas télécharger les films, une clé USB peut être demandée, mais l'organisme nationale doit payer la clé USB 32Gb et les frais d'envoi.

Le téléchargement est gratuit. La seule chose nécessaire est une bonne connexion internet. Le téléchargement peut se faire par blocs ou pour des films individuels. Thomas a distribué une courte description, qui sera également envoyée par e-mail.

Veuillez noter la procédure :

  1. Le président de l'organisme nationale doit écrire un courriel au bibliothécaire du film (Thomas Kräuchi) en indiquant qui est la personne qui doit avoir accès au téléchargement.
  2. Le bibliothécaire enverra un login et un mot de passe.
  3. Seules ces informations donneront accès.
  4. Le film peut être consulté au maximum trois fois, après quoi le téléchargement est bloqué.
  5. De cette manière, nous pouvons surveiller l'adresse IP, les téléchargements, qui fait quoi et combien de fois, afin d'éviter la perte de données.

En outre, nous inclurons les catalogues, afin de disposer des informations sur les films. C'est pourquoi Thomas a demandé aux organismes nationaux d'envoyer toutes les informations dont elles disposent sur leurs programmes, soit en format pdf, Word ou tout autre format, à l'adresse électronique des archives cinématographiques : filmarchiv@unica-web.one.

Allemagne – Dr. Schörner : a demandé si Thomas préférait les brochures distribuées avant les présentations des programmes nationaux ou des informations séparées pour chaque film.

Thomas Kräuchi : a répondu de préférence dans tous les formats numériques dont dispose chaque pays. Il finira par le retravailler, mais il doit être numérique et non papier.

Applaudissements pour Thomas Kräuchi

Kees Tervoort opens the General Assembly.
Kees Tervoort ouvre l'Assemblée générale.

Page 2


    Rapport du bibliothécaire du film
    Rapport "Les amis de l'UNICA"
    Rapport sur le mécénat
    Rapport du CICT/IFTC
    Admission de nouveaux membres
    Propositions par commission
    Lieu et dates des prochaines réunions

Page 3


    Adieu à Jeanne Glass
    Divers sans vote

Documents


Portrait of Tatyana Alahverdhieva.15. Rapport des « Amis de l’UNICA »

Tatyana Alahverdzhieva a produit un rapport écrit, qui a été distribué aux organismes nationaux. En outre, elle a indiqué qu'une réunion des "Amis de l'UNICA" s'est tenue à Zeist. Elle s'est réjouie du nombre record de participants et de l'adhésion de plusieurs nouveaux membres. Tout le monde s'est réjoui.

Suisse – Pia Kalatchoff : a suggéré qu'il serait bon de recevoir des informations tout au long de l'année. Par exemple, après l'UNICA, un résumé de l'événement et quelques informations sur les endroits où regarder les films, plus dès que possible une invitation pour la prochaine UNICA.

Tatyana Alahverdzhieva l'a assurée qu'elle prenait cela très au sérieux, et qu'il devrait être plus facile de le faire avec le nouveau système d'envoi.

Applaudissements pourTatyana Alahverdzhieva

Portrait of Wolfgang Allin.16. Rapport sur les patronages

Wolfang Allin a présenté l'équipe du patronage : lui-même, Zuzana Skoludova et Andrzej Przeździecki. Leur rapport avait été envoyé avec les documents de l'AG.

Il a indiqué que nous avons 8 patronages en 2019, (voir le rapport écrit pour les détails). Pour 2020, deux autres festivals seront ajoutés, nous devrions donc être à 10 patronages ou plus.

Il a demandé avec empressement aux délégués d'éveiller l'intérêt de leur pays pour le patronage. Le règlement du patronage de l'UNICA doit être mis à jour. Les choses qui ne fonctionnent pas doivent être remises en question. Nous espérons apporter des modifications pour inclure les festivals nationaux ainsi que les festivals internationaux.

Il a appelé les délégués et le comité à examiner quels festivals pourraient demander un patronage. C'est important car cela fait partie du travail de relations publiques de l'UNICA.

Sur le thème des relations publiques, lui et sa femme, Angelika, ont réalisé une bande-annonce/promotion. Ce n'était que le début. Nous demanderons la production de telles bandes-annonces/promotions pour l'UNICA par l'intermédiaire de tous les délégués nationaux, pays et cinéastes dans le but d'obtenir une plus grande visibilité. L'appel sera probablement lancé en mars 2020. Le jury sera composé de quelques membres du comité. Ce sera un honneur pour ceux qui réalisent les films, car aucun prix n'est prévu.

Nous devons promouvoir les jeunes cinéastes. Franka Stas est très engagée dans ce projet. Pendant les années où j'ai participé à l'UNICA, et particulièrement cette année, j'ai apprécié que les participants à l'atelier YUW (Young UNICA Workshop) se présentent au début de la semaine, afin que nous comprenions ce que l'atelier va faire. Il invite tout le monde à rechercher et à encourager les plus jeunes.

Bernhard Lindner : Je voudrais ajouter que nous essayons de pousser le mécénat, mais 10 à 15 personnes n'ont pas toutes les idées, donc nous avons besoin de plus de créativité de votre part à tous, pour rendre le mécénat encore plus intéressant et attrayant. Ecrivez-nous vos idées.

Allemagne – Marcus Siebler : J'accueille très favorablement l'idée de Wolfgang d'élargir le patronage aux festivités nationales également. En tant qu'organisateur d'un festival national, j'ai vraiment un intérêt.

Dave Watterson : C'est un exemple de nouveau membre du comité. En quelques semaines, Wolfgang et sa femme ont concrétisé une idée et créé la bande-annonce/promotion

Applaudissement pour Wolfgang Allin.

17. Rapport du délégué au I.F.T.C. / C.I.C.T


Portrait of Serge Michel.Serge Michel, le vice-président de la C.I.C.T. a brièvement développé son rapport de synthèse envoyé avec les documents pour l'AG.

L'activité du C.I.C.T. au sein de l'UNESCO a été assez limitée en 2019. Il estime que c'est une année de transition et espère qu'en 2020, il pourra nous en dire beaucoup plus sur les activités du C.I.C.T. Le contact avec l'UNESCO reste dynamique.

L'année dernière (2018), la médaille Fellini de l'UNESCO avait été décernée pour la 20e fois. Ce prix est décerné à un film qui traite des valeurs de respect et de tolérance de l'UNESCO. A l'époque, il ne savait pas s'il y en aurait un 21ème et il était heureux de voir qu'il y en avait un cette année. Il espérait que, comme l'année dernière avec le film suédois "I have to save the world", le jury s'efforcerait de trouver un film qui mette une fois de plus les valeurs de l'UNESCO au premier plan. Il pensait que parmi les films qu'il avait vus jusqu'à présent dans Zeist, il ne serait pas trop difficile d'en trouver un, car de nombreux auteurs semblent entendre ce qui se passe de nos jours dans notre monde. Il sera attentif à ce qui se passe, et nous a demandé de porter ce message à nos organismes nationaux.

Thomas Kräuchi : pendant deux ans, nous n'avons pas reçu de facture de l'UNESCO. Sommes-nous toujours membres ?

Serge Michel : Oui, nous sommes toujours membres. Cependant, aucun des membres n'a reçu de facture, ce qui reflète ce que j'ai dit plus tôt, c'est une année de transition. Une facture sera une bonne nouvelle, car le C.I.C.T. fonctionnera à nouveau.

Autriche – Georg Schörner : nous apprécions beaucoup la médaille Fellini. L'année dernière, nous avons reçu une petite brochure commémorative. Je n'ai pas pu trouver cette brochure, qui est d'ailleurs uniquement en français. Où est-elle disponible ? Sur la page web de l'UNICA ou sur le site du C :.I.C.T. ? Comme nous aimerions faire un peu de publicité pour cette médaille, il serait utile d'avoir cette brochure sous forme numérique, de la traduire et de l'utiliser.

Serge Michel : Je pense que le président de la C.I.C.T. sera heureux d'entendre ces mots de reconnaissance. Je vais le transmettre et j'espère que nous pourrons le mettre en ligne.

Dave Watterson : en tant que webmaster sortant, je suis heureux de dire que la liste des gagnants est en ligne.

Applaudissement pour Serge Michel.





18.  Admission de nouveaux membres


Dave Watterson: a eu le regret de dire qu'il n'y avait pas de nouveaux membres à signaler. La situation financière du monde rend difficile pour les petites organisme nationaux de trouver l'argent supplémentaire pour venir à l'UNICA. Si vous connaissez des gens qui veulent se joindre à nous, faites-le nous savoir.

Aucun membre n'a été suspendu.

19. Discussion et vote sur les propositions soumises par le Comité.

a)    Une mise à jour du statut 6.4, attendue depuis longtemps, pour indiquer les redevances convenues en 2011 : 900, 400 et 200€. Notez qu'il ne s'agit PAS d'une modification des droits, qui ont été payés au cours des 7 dernières années.

Dave Watterson : Il y a eu de nombreuses discussions entre 2010 et 2011 sur les cotisations, et en 2011 l'Assemblée générale a convenu des trois niveaux de paiement, qui existent depuis lors. Il était prévu que cela soit expliqué dans les statuts de l'UNICA, mais pour une raison quelconque, cela n'a jamais été inclus. Elle le sera dans la prochaine édition.

Pas de questions de la part de l'auditoire.

b)    "L'UNICA soutient la participation aux YUW (Young UNICA Workshops) avec un maximum de 1800€ par an, en tenant compte des règles du manuel. La proposition est valable pour les 3 prochaines années".

Dave Watterson : la question de savoir comment payer pour Young UNICA se pose depuis longtemps. Après de nombreuses discussions, la commission a suggéré que nous normalisions le soutien. Au lieu d'avoir un montant variable, comme par exemple "la moitié des frais pour tant de personnes", nous allons faire une déclaration claire. Nous proposons de donner jusqu'à 1800€ par an à la nation qui accueille l'UNICA pour aider à couvrir le coût de tout atelier Young UNICA. Il appartiendra au pays d'utiliser cet argent pour couvrir les coûts. Nous proposons d'essayer cela pendant les trois prochaines années, après quoi la situation pourra être réexaminée. Il s'agit d'un engagement important pour l'UNICA, mais nous pensons que c'est un concept important.

La proposition est de donner jusqu'à 1800€ par an au prochain pays d'accueil pour les trois prochaines années, à condition qu'il organise une YUW.

Approuvé à l'unanimité.

Portrait of Franka Stas.Dave Watterson : nous voudrions souligner combien nous apprécions le travail de Franka Stas pour la JUF Elle devient une mère temporaire, qui s'occupe des participants.

Applaudissements pour Franka Stas.


20. Détermination du lieu et de la date du Congrès pour les trois années à venir

a)    2020 : Birmingham (Royaume-Uni)

Alan Atkinson (Comité d'organisation britannique) : Birmingham est la deuxième plus grande ville du Royaume-Uni, au centre du pays. Elle possède un nouveau théâtre en centre-ville, qui est entouré de zones piétonnes, de cafés et des hôtels. L'excursion d'une journée entière nous mènera à un musée en plein air, le Black Country Living Museum, qui donne un aperçu du cœur de la révolution industrielle. L'excursion d'une demi-journée nous fera traverser le centre de Birmingham. Il y a beaucoup d'autres choses intéressantes à visiter autour de Birmingham, des châteaux et des grandes maisons. Nous espérons vous voir tous en 2020 à Birmingham.

Autriche – Georg Schörner : s'est dit préoccupé par la duplication des informations dans le système d'enregistrement des films de 2019 utilisé en 2019. Il a indiqué que, selon la VÖFA, il devrait suffire que l'auteur envoie la demande signée, qui est ensuite transmise à l'organisme nationale pour approbation.

Dave Watterson : Le système d'inscription en ligne pour 2020 n'est pas encore finalisé. Il est d'accord, il est inutile de dupliquer les données.

Il a rappelé à l'assemblée que de solides arguments avaient été avancés, notamment par la délégation française, selon lesquels il appartient à l'organisme nationale d'envoyer la plupart des informations. L'auteur doit envoyer son accord et déclarer qu'il est titulaire des droits d'auteur.

Lorsque les informations essentielles sont saisies sur un formulaire du site web, cela évite les erreurs de transcription et permet au pays hôte de produire beaucoup plus facilement une excellente brochure de programme. Il a fait l'éloge du livret pour Zeist, grâce au travail de Vladimir Murtin, et du système d'enregistrement, qui a été construit par Emile de Gruijters et Tini Schuurmans.

Suède – Aase Högfeldt : en Suède, nous avons un système différent, en fait cette année, c'était un double travail pour nous. Nous avons collecté tous les films avec les informations et à la fin, ça a foiré, parce que l'auteur devait faire de même. Parce qu'ils doivent signer un papier attestant qu'ils ont les droits.

Russie – Julia Obraztcova : C'était un peu la même chose dans notre pays. J'ai demandé à tous les cinéastes de produire le formulaire, puis je leur ai demandé de l'envoyer, et de le scanner. J'ai conservé le formulaire qu'ils ont signé, lorsqu'ils ont participé à notre White Nights Festival. Pour les personnes âgées, l'Internet est très difficile.

Dave Watterson : Il était encore possible d'envoyer les formulaires d'auteur par la poste. Malgré les difficultés, nos avocats insistent pour que nous ayons un formulaire signé par chaque auteur, indiquant que les droits d'auteur leur appartiennent. Nous ne sommes pas autorisés à accepter ce formulaire d'une organisme nationale ou de tout autre tiers.

Autriche – Peter Glatzl : pour des raisons juridiques, l'UNICA doit recevoir la déclaration de droits d'auteur signée par l'auteur à l'UNICA. Notre problème est que nous devons envoyer à nouveau les données du film en tant qu'organisme nationale. Peut-être y a-t-il une possibilité de simplifier le processus.

Dave Watterson : Je pense qu'à l'avenir, le formulaire de l'auteur pourrait ne demander que sa signature, ses droits d'auteur et la permission de publier son ou ses noms. Les informations techniques pourraient passer par le formulaire national.

France – Jeanne Glass : nous pourrions expliquer les raisons juridiques pour lesquelles les auteurs doivent remplir les formulaires lors de nos réunions nationales.
(suite à la page suivante)

Ce projet de procès-verbal est en attente d'approbation par la prochaine Assemblée générale

< page 1 page 3>