UNICA logo


Le Président fait le compte-rendu de l’UNICA 2014


Décembre 2014

Portrait of Georges Fondeur.

Chers amis cinéastes,

Le 76e Festival mondial de l’UNICA à Piestany en Slovaquie a connu un beau succès. 120 films ont  assuré le spectacle et  230 participants ont contribué à créer une atmosphère chaleureuse et amicale. La ville de Piestany quant à elle fut une véritable découverte avec ses installations thermales, ses larges espaces verts, son fleuve, sa zone piétonne avec terrasses accueillantes ainsi que ses hôtels spacieux.

L’ensemble du programme s’est déroulé selon plan, seul bémol l’absence de certains pays sans annonce préalable. Abstraction faite de petites pannes organisationnelles le congrès de Piestany s’est déroulé à la satisfaction générale. Zuzana Skoludova et sa petite équipe sur place, avec l’appui efficace de Wolfgang Freier, avait fort à faire  pour répondre  tant soit peu aux hautes attentes suscitées lors de  l’édition jubilaire de 2013 à Fieberbrunn. Le programme d’encadrement avec les excursions vers Bratislava et dans et aux alentours de Piestany, de même que le programme culturel de très haut niveau de la soirée de clôture ont été fort appréciés. Un grand merci au comité d’organisation.

Mises à part quelques fausses notes, l’assemblée générale des délégués se déroula de façon harmonieuse. Tous les rapports ont été approuvés sans discussion. Acte fut donné à l’Arménie de son boycott. La requête de la fédération arménienne visant à démettre le comité en place avec tenue de nouvelles élections, fut rejetée par toutes les voix des délégués des 25 pays présents. Il reste signaler la bagarre à laquelle se sont livrée deux pays  pour l’organisation de l’UNICA 2016, et qui a jeté un certain trouble.

Part of the promotion for Suceava,Il était connu depuis longtemps que la ville de Suceava était candidate et en 2013 une promesse formelle et unanime fut accordée à la Roumanie en ce sens. Contre toute attente nous avons enregistré quelques semaines avant le congrès une autre candidature émanant de la ville de Blasko en République tchèque, qui a revendiqué avec  insistance de se voir attribuer l’organisation de l’UNICA en 2016. Après une interruption de séance d’assez longue durée qui a vu des discussions par moments virulentes parmi les candidats, le président d’honneur Max Hänsli ayant en vain essayé d’arbitrer, force fut d’appliquer notre règlement à la lettre et de donner la préférence à la Roumanie.

Pour l’année 2017 la candidature de l’Allemagne fut unanimement acceptée. Le congrès se tiendra vraisemblablement dans la ville de Dortmund.

En ce qui concerne le papier émanant de Art Hovanessian qui revendique des réformes structurelles et organisationnelles, l’assemblée a chargé le comité de s’occuper à trouver des réponses à certaines propositions d’amélioration. Ainsi un papier de synthèse, susceptible de trouver un consensus, devra être élaboré de sorte à préparer  l’UNICA à envisager l’avenir avec confiance. Force fut en effet de constater que l’essai d’élargir le champ de consultation à tous les pays membres n’a pas connu le résultat espéré. Ceci a eu comme conséquence que notre chargé de mission Kees Tervoort s’est résigné à se démettre de son mandat. En effet seules la France et l’Italie, bien que dans une mesure moindre, ont été d’avis que l’UNICA devrait être rebâti sur des bases fondamentalement différentes, tandis que les réponses des autres pays ont été en partie diamétralement opposées.

Ce problème et bien d’autres encore ont dominé notre réunion de comité qui s’est tenue du 5 au 9 novembre 2014 à Esslingen sur l’invitation de Bernhard Lindner, vice-président de la fédération allemande BDFA et de son épouse Brigitte. Nos hôtes avaient réservé à cet effet l’Hôtel Traube où nous avons trouvé des conditions de travail excellentes. Voici exposés brièvement les principaux points abordés lors de notre réunion :

Le debriefing sur l’UNICA 2014 a permis de retenir deux points essentiels. D’abord il a y avait la plupart du temps un certain manque de communication dans la salle de projection. Un modérateur, sur l’exemple de Fieberbrunn, aurait été bien utile. Ensuite il y avait un manque important de bénévoles à a réception, aussi bien lors de la remise des documents, comme aussi pendant le festival où il a été difficile de trouver des informations multilingues. Le même constat est vrai pour la soirée de clôture, notamment pour la remise des films aux délégués. La technique, qui fort heureusement a bien fonctionné, reposait essentiellement sur les épaules d’une seule personne. De tout ceci il convient de tirer la leçon que l’organisation d’un congrès doit être confiée de toute préférence à une ville qui dispose sur place d’un club ou d’une organisation comptant de nombreux membres bénévoles. Le comité a enregistré avec satisfaction que l’organisation de Piestany soit restée dans les limites de son budget.

Un point non moins essentiel avait trait au problème du plagiat et du professionnalisme des films inscrits en compétition. En raison de l’importance et de la complexité de cette problématique et en l’absence de certains de ses membres, il fut décidé de retraiter ce point lors de notre réunion de printemps 2015.

Pour l’heure et sans plus attendre il a été décidé de maintenir l’ensemble des catégories de films ainsi que les modalités actuelles concernant les médailles.

Photo of Dom  Umenia in Piestany.Répondant au vœu de nombreuses fédérations, le comité a consenti à abaisser la limite d’âge à 18 au lieu de 25 pour les films jeunesse et de 25 au lieu de 30 pour les auteurs de la catégorie écoles de cinéma et jeunes professionnels.

Le congrès de l’année 2015 verra se dérouler des élections pour le renouvellement total du comité pour les trois années à venir. Quelques membres ne vont plus se représenter. Notre secrétariat général adressera un courrier aux fédérations les invitant à proposer leurs candidats pour l’un ou l’autre poste.

Ensuite nous avons coopté à l’unanimité Bernhard Lindner en tant que membre du comité. Sa mission principale consistera à se saisir du problème épineux du jury, allant de la candidature au jury, de sa composition comme aussi son champ d’activité pendant la durée du festival. Cette mission sera accomplie par Bernhard en étroite collaboration avec Rolf Leuenberger et Dave Watterson.

Le comité n’a pas manqué de manifester son inquiétude au sujet de la tenue de l’UNICA 2015 à St Pétersbourg, ceci compte tenu entre autre de la situation politique du moment. Les autres sujets d’inquiétude sont la délivrance des visas d’entrée, les nouvelles dispositions concernant les modes de paiement par cartes de crédit notamment, sans oublier les possibles restrictions concernant la liberté d’expression des auteurs, au vœu de la nouvelle législation russe en matière de protection des mineurs contre l’érotisme et la violence  dans les films. Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse claire et non équivoque sur ces sujets et d’autres encore, cela avant la fin de l’année en cours. Il serait fort dommage si la mésaventure de la Corée en 2013 devait se répéter au bout de deux ans seulement

Le comité prendra soin de tenir les fédérations au courant dès qu’il y aura du nouveau dans ce dossier.

Le comité n’a pas manqué de remercier nos hôtes Brigitte et Bernhard Lindner pour leur prévenance et leur assistance durant notre séjour.

La prochaine réunion du comité se tiendra en mai 2015 à Suceava en Roumanie, ceci compte tenu du fait que le festival de l’UNICA se déroulera précisément dans cette ville en 2016,

Luxembourg, en décembre 2014.
Georges Fondeur.

Membre du Conseil International du Cinéma, de la Télévision et de la Communication Audiovisuelle auprès de l'UNESCO
All information is presented in good faith. 

Alle Informationen ist in gutem Glauben präsentiert.
Toutes les informations sont présentées en toute bonne foi.
Photo du Dom umenia par Oskar Siebert. Photo de des jeunes journalistes de Suceava par Jan Watterson.