UNICA logo


Le Président se réjouit de 2014


Février 2014

Portrait of Georges Fondeur.

Chers amis cinéastes,

Une année nouvelle vient de commencer. Il est à prévoir qu’elle s’annonce aussi intéressante et passionnante que l’était l’année écoulée.

Nombre de points figurent à l’ordre du jour des travaux du comité. Tout ne sera pas prêt pour être discuté  et délibéré quand nous nous retrouverons en assemblée générale fin août 2014 à Piešťany. Quelques-uns d’entre ces points ne pourront être adoptés sans la participation active et préalable des organismes nationaux. Le comité s’efforcera néanmoins à créer les prémisses indispensables à cet effet. Certains points méritent cependant d’être commentés brièvement.

75. UNICA à Fieberbrunn

Le 75e congrès de l’UNICA à Fieberbrunn continue à alimenter notre mémoire avec d’excellents souvenirs. Toutefois, comme il arrive souvent en pareil cas il intervient toujours l’un ou l’autre événement qui vient ternir les images positives. Il est question ici du cas Bernhard Girsberger qui avait fait fureur à Fieberbrunn avec son film Meru lebt. Quand cet auteur suisse fut convaincu de plagiat quelques semaines après pour avoir copié son film à partir  d’un DVD acheté dans le commerce, notre petit monde du cinéma d’auteur jusque-là intact s’effondra d’un seul coup. Sans la perspicacité d’un responsable français et sans l’intervention décidée de sa fédération ce jeu honteux aurait pu perdurer encore un certain temps. Ce cas d’espèce pose bien évidemment la question de savoir si et dans quelle mesure d’autres auteurs ne  se sont pas servis de pareil artifice (lz : de pareille manœuvre frauduleuse) par le passé.

Les médias modernes et les techniques de pointe en matière de postproduction convient  des personnages peu scrupuleux à opérer des tricheries et trucages à tel point authentiques qu’ils échappent à l’œil le plus averti et le plus vigilant. Ceci étant notre comité aura à décider dans un avenir rapproché dans quelle mesure il importera de modifier les inscriptions figurant sur le bulletin d’inscription des films en y ajoutant notamment, à côté de la signature du président de la fédération également celle de l’auteur moyennant laquelle ce dernier  déclare sur l’honneur disposer de tous les droits concernant son film. De plus devrions-nous réfléchir si, dans des cas d’infractions graves, il ne serait pas indiqué d’introduire des sanctions à l’encontre de l’auteur voire même de sa fédération, dans la mesure où elle aura été reconnue coresponsable, notamment sous forme d’exclusion temporaire..

Un autre fait que ne peut être occulté plus longuement concerne la nature plus ou moins professionnelle des films inscrits au festival. Il n’est plus tolérable que des films qui ont été produits dans une école supérieure du cinéma ou bien que ceux dont l’âge des réalisateurs professionnels ne corresponde pas au règlement ne soient pas clairement marqués comme tels sur les bulletins d’inscription. Ce constat fort heureusement ne concerne qu’une infime minorité de fédérations. Toujours est-il qu’en raison de l’absence de marquage approprié elles alimentent les doutes et suscitent parfois des animosités, ceci surtout auprès des fédérations et des auteurs qui prônent l’amateurisme pur et dur. Il se peut qu’à leur égard il faudra modifier les dispositions ad hoc du règlement du concours, en concédant notamment au jury une marge d’appréciation et de manœuvre supérieurs.

Réforme de l'UNICA

Le projet de réforme qui, ensemble avec un questionnaire et un commentaire, avait été envoyé à tous les organismes nationaux en juillet 2013 a fait l’objet de nombreuses réflexions depuis lors. Celles-ci sont en train d’être analysées de près par notre conseiller spécial Kees Tervoort. Un survol rapide des premiers éléments de réponse permet de constater que l’éventail des opinions émises est très large allant du quasi statu quo jusqu’à la quasi liquidation de notre organisation et de ses structures actuelles. Nous n’aurions jamais osé penser à un tel écart. Il en résulte que la recherche de mesures de renouvellement raisonnables et consensuelles reconnues nécessaires par le plus grand nombre  en est rendu plus ardue. Il reste donc beaucoup à faire.

UNICA 2014 à Piešťany

Beaucoup de monde aura déjà jeté un œil sur le site Internet du 76e Festival mondial à Piestany en 2014 et aura pu s’informer de ce fait sur les possibilités d’hébergement et les conditions d’inscription. Certains ont déjà rempli le bulletin d’inscription et ont procédé à une réservation hôtelière. Comme le même genre de mésaventure qu’en 2013 avec la Corée n’est guère à craindre cette fois-ci, le comité d’organisation,  sous la houlette de Zuzana Školudová, a émis le vœu de voir les intéressés s’inscrire rapidement, ceci pour des raisons évidentes de bonne planification. Le comité UNICA quant à lui est fermement convaincu que nos amis slovaques réussiront à organiser un congrès plaisant et varié.

UNICA 2015 à St. Petersburg

Les préparatifs pour 2015 sont déjà bien lancés. Au cours de notre réunion de comité qui se déroulera en juin prochain à St Pétersbourg il nous sera permis de nous en rendre compte et il nous sera donné de clarifier nombre de points avec les organisateurs locaux. Nous aurons ainsi à vérifier par acquis de conscience si les conditions matérielles requises par nos réglementations sont bien remplies aussi bien en ce qui concerne la salle de congrès que l’hébergement et, le cas échéant, les correspondances par transports publics entre les hôtels et la salle de congrès. Comme nous connaissons et apprécions l’équipe en place de longue date, aussi bien Nina Zaitseva que Viatcheslav Zaytsev et encore Julia Obraztsova, nous sommes persuadés qu’ils auront des réponses appropriées à toutes nos questions.

Nous aurons également à examiner ensemble avec les autorités russes la question de la délivrance de visas, sachant qu’un visa touristique pour la Fédération russe coûte à l’heure actuelle 76€. Nous allons essayer de sonder s’il n’y a pas moyen d’obtenir un allégement des formalités de visa en faveur des participants à l’UNICA. Nous aurons par ailleurs à nous assurer que les participants de tous pays sont admis à voyager en Russie. Ceci est une condition préalable absolue pour l’attribution et la tenue d’un congrès de l’UNICA.

Archives de l'UNICA

Grâce à l’engagement de Thomas Kräuchi nos films sont arrivés en bon ordre et ont été parfaitement archivés  dans les locaux de la cinémathèque de l’association Lichtspiel à Berne. Les conditions de prêt et de copiage plus amplement énoncées dans ma lettre 3/13 de novembre dernier sont dès lors en vigueur avec effet immédiat.

Avec mes meilleures salutations.
Luxembourg, en février 2014
Georges Fondeur.

Membre du Conseil International du Cinéma, de la Télévision et de la Communication Audiovisuelle auprès de l'UNESCO
All information is presented in good faith. 

Alle Informationen ist in gutem Glauben präsentiert.
Toutes les informations sont présentées en toute bonne foi.